Notre Commune

NotreCommuneLe programme Notre Commune permet aux enfants de découvrir leur environnement quotidien, leur commune.

Il s'adresse aux élèves du deuxième et troisième degré de l’enseignement primaire (âgés de 8 à 12 ans).

 

Finalités

Ce programme vise à faire découvrir, d’un point de vue économique et social, les responsabilités et les opportunités offertes d’une commune; mais également ses devoirs indissociables.

Proposé à l'origine par l’association « Junior Achievement », ce projet est spécialement conçu par « l'ASBL Les Jeunes Entreprises Belgique » pour être adaptable en Belgique francophone.

 

Télécharger ici la brochure de présentation "Notre Commune"

 

Les activités

À travers cinq activités ludiques, il existe une réelle interaction entre l’élève, le professeur et l’animateur, recruté et formé par l’ASBL.

1. À la découverte des différents métiers de la commune

La première activité porte sur les métiers.
L’objectif est de faire découvrir aux enfants l’éventail des métiers accessibles au sein d’une commune, leur importance pour son bon fonctionnement et les compétences nécessaires pour l’exercer.

PosterA3

Au départ d’un poster présentant ces différents métiers au sein de cette commune, les élèves doivent nommer les métiers qu’ils découvrent et les décrire.
L’animateur interroge les élèves quant à leurs connaissances de ces métiers: la finalité, l’importance à leur accorder ainsi que les études qui peuvent y mener.
Les élèves doivent également coller des images qui représentent des métiers manquants au poster afin de compléter leur poster « Notre Commune ».

Enfin, les élèves doivent s’exprimer sur le métier de leur rêve: son nom, la description d’une journée type de travail, les compétences nécessaires pour le pratiquer.

2. Le processus de production au sein d’une boulangerie

donutsPour cette activité les élèves endosse le rôle de fabricants de beignets au sein de la même boulangerie.
D’un point de vue pratique, les enfants vont comparer le rendement de la production à la chaine à celui de la production à l’unité.
Concrètement, les enfants découpent, assemblent et colorient les ingrédients en papier des beignets.

Ensuite l’animateur aborderont avec eux les notions de fabrication, répartition des tâches et la qualité ainsi que les défauts d’un produit, d’une productivité.

Voir la vidéo

3. Le rôle du service public et la notion des impôts

impotsLes élèves apprennent que le gouvernement rend des services aux habitants de la commune et que, pour cela, la commune doit prélever des impôts.

L’animateur fait participer les enfants à un jeu de rôle qui se répartissent en deux groupes. Chaque groupe d’élèves se voit attribuer un rôle: ouvrier à la boulangerie et membre du service public.

Par le jeu du paiement de salaire et du prélèvement de sa taxe, l’animateur et les enfants analysent ensemble le fonctionnement du service public et l’utilité des impôts.

Voir la vidéo

4. La nouvelle affectation d’un commerce par choix collectif

voteL’animateur initie la classe au processus de prise de décisions au sein d’une collectivité (par vote).

Ensemble, les enfants doivent décider de l’ouverture d’un nouveau magasin au sein de
la commune.
Dans un premier temps, les enfants partagent leur avis sur le choix du magasin. Ils reçoivent des bulletins. Ils votent en secret puis à main levée si la majorité n’a pas été obtenue.

Voir la vidéo

 5. La circulation de l’argent

argent circuleil s’agit de donner aux élèves une image concrète de la circulation de l’argent.

L’animateur appréhende les notions de monnaie, de banque, d’entreprises, de produits et services, de flux d’argent.
Les enfants écoutent une chanson et la chantent. Ils se déguisent et jouent le rôle des personnages
(métiers) décrits dans la chanson.
Par cette activité les enfants comprennent sa provenance (frappe de la monnaie) et son parcours en tant que monnaie d’échange de produits et de services.

Voir la vidéo

Ils témoignent:

 

  L’activité sur les métiers a apporté beaucoup aux enfants. Tout d’abord une ouverture sur le monde mais aussi une prise de conscience que l’on vit en collectivité et que tout le monde est complémentaire. Ils se sont rendu compte que chaque métier a sa valeur et sa place dans la société.

Madame Lejeune,
Institutrice.

 

  Le pharmacien nous a expliqué qu’il fallait beaucoup de précision pour faire les préparations. Il m’a dit qu’il fallait faire attention aux médicaments périmés et aussi qu’il aimait beaucoup son métier car il rencontrait beaucoup de gens. 

Daniel, 11 ans.

 

 

  Un agent de police est venu en classe. Il nous a parlé de son métier et nous lui avons posé beaucoup de questions. Après, il nous a accompagnés dans la rue et nous a montré comment il faisait pour régler la circulation. Nous avons pu le faire aussi en faisant traverser les enfants de l’école. 

Jennifer, 10 ans.